Alberto Conejero

Couverture du livre Ushuaia
 

Né à Jaen en 1978, Alberto Conejero est un auteur de théâtre espagnol de renommée internationale. Après des études à la RESAD et un doctorat en « Langue et littérature espagnoles » à l’université de la Complutense de Madrid, il fait ses premiers pas dans l’écriture. C’est aujourd’hui l’un des auteurs le plus en vogue. Il vient de gagner le prestigieux prix de théâtre espagnol Max (nos Molières!) pour la production (mise en scène, texte, scénographie, etc…) de l’un de ses premiers textes, La Piedra oscura, créé au CDN de Madrid (janvier 2015). Il s’inscrit dans la lignée de Juan Mayorga : véritable poète de la scène, il réhabilite le texte au théâtre, pour ne pas dire de la fiction, sans cesse mise en danger.
L’amour, la trahison et la notion de faillite, en tant que situation inévitable de la condition humaine, font de lui un auteur majeur au-delà des frontières espagnoles. Pour Alberto Conejero, le théâtre est un vecteur d’espoir, un lieu où le langage peut venir à bout des stéréotypes et des préjugés : chaque pièce ouvre donc un champ des possibles.
À ce jour, ses textes sont traduits en grec, en portugais, en anglais et en français. Il écrit également des romans jeunesse, et traduit du grec ancien (Homère) et de l’anglais élisabéthain (Shakespeare).
Parmi ses pièces les plus marquantes, citons Cliff (2011, Fundación SGAE), inspirée de la vie de l’acteur américain Montgomery Clift, et récompensée par le Prix Leopoldo Alas Mínguez de Literatura dramática, La piedra oscura (2013, Ediciones Antígona), ou encore Todas las noches de un día (2015, AAT, Asociación de Autores de Teatro), qui s’est vu décerner le III Certamen de Textos Teatrales de la AAT. Quant à Ushuaia (2014, ed. ADE) qui est présentée ici, et qui aborde les notions de mémoire et de culpabilité, elle a obtenu le Prix Ricardo López de Aranda.
Sa version et traduction de Les Troyennes, d’Euripide, est à l’affiche de la saison du Teatro Español en 2017-18, de Madrid, dans une mise en scène de Carme Portaceli.


2015. Todas las noches de un día

2014. La piedra oscura

2014. La extraña muerte de una cupletista contada por su perro

2013. Ushuaia

2010. Cliff / Acantilado

2000. Húngaros
Portrait photo d'Alberto Conejero
(Crédit photo : archives personnelles)